Cut
Beteiligte das Stück Zeichnungen Fotos
weitere Stücke zum Anfang
vignette dessin perspective vignette dessin 1 vignette dessin 2 vignette dessin 3 vignette dessin 4 vignette dessin 5 vignette dessin 6 vignette dessin 7
vignette photo 1 vignette photo 2 vignette photo 3 vignette photo 6 vignette photo 7
 photo 1  photo 2  photo 3  photo 3  photo 4  photo 5  photo 6  photo 7  dessin perspective  dessin 1  dessin 2  dessin 3  dessin 4  dessin 5  dessin 6  dessin 7
- - - - - - - - - - - - zum Vergrößern anklicken - - - - - - - - - - - -
Muffathalle   München / DE
Uraufführung 1998

Regie : Alexander Gerner

mit


Sabine Karl
Stephanie Brehme
Maureen Havlena
Tina Schott
Verena Unbehauen
Text :
Bühnenbild :
Kostüme :
Licht :
Musik :
Vidéo / internet :
Regieassistent :
Bühnenbildassistent :
Alexander Gerner
Elissa Bier
Barbara Bernhard
Michael Bischoff
48nord
Johannes Sternagel
Kathrin Leprecht
Barbara Bernhard
Es tut mir leid, aber die Übersetzung des Textes ist noch nicht verfügbar

das Stück


“Bienvenue dans notre espace Cut"

Que représente le corps ? que recouvre la peau dans un monde digital ?

" Vous êtes invités à suivre la tentative de ces 5 femmes prêtes à décoller afin de tenter , devant vous, l'expérience de sortir de leur peau.
Nous leur souhaitons bon vol ! " ...
Es tut mir leid, aber die Übersetzung des Textes ist noch nicht verfügbar

Bühne


Les spectateurs sont accueillis par les comédiennes dans le foyer ou ils reçoivent les instructions pour “le décollage” de la pièce , et sont invités à mettre des bottes en caoutchouc jaune avant de plonger dans l'espace lumineux .

Une fois sur scène , les comédiennes disparaissent dans 5 boites. À l'intérieur se trouve leur monde à elles , qu'elles décrivent par l'intermédiaire de microphones et de petites caméras et que les spectateurs peuvent voir par écrans et haut-parleurs interposés .

Quand à la fin du spectacle , elles quittent leur boîte , et qu'il ne reste plus que l'exposition de leurs traces , la question se pose de savoir si les images et les histoires transmises correspondent à la réalité vécue ...