Un dimanche indécis dans la vie d'Anna
Beteiligte das Stück Zeichnungen Fotos
weitere Stücke zum Anfang
vignette dessin 1 vignette dessin 2 vignette dessin 3 vignette dessin 4 vignette dessin 5 vignette dessin 6
vignette photo 1 vignette photo 2 vignette photo 3 vignette photo 4 vignette photo 5 vignette photo 6 vignette photo 7 vignette photo 8 vignette photo 9 vignette photo 10 vignette photo 11
 photo 1  photo 2  photo 3  photo 4  photo 5  photo 6  photo 7  photo 8  photo 9  photo 10  photo 11  dessin 1  dessin 2  dessin 3  dessin 4  dessin 5  dessin 6
- - - - - - - - - - - - zum Vergrößern anklicken - - - - - - - - - - - -
Théâtre du Crochetan   Monthey / CH
Uraufführung 2011

Regie : François Marin

mit


Caroline Althaus
Pierre Banderet
Marc Mayoraz
Nicolas Rossier
Barbara Tobola
Text :
Bühnenbild :
Kostüme :
Licht :

Produktionsleitung :
Bühnentechnik :
Konstruktion :
Öffentlichkeitsarbeit :

Fotos :
Jacques Lassalle
Elissa Bier
Scilla Ilardo
William Lambert

Jérome Ingravallo
Serge Ruegg
Leo van Tschip
Gwénaëlle Lelièvre

Mercedes Riedy

das Stück


Le temps d’un week-end , Anna , attachée de presse dans une maison d’édition, reçoit tour à tour, ou simultanément, diverses visites à l’issue desquelles elle est amenée à considérer autrement sa vie et les choix qu'elle a fait.

Il y a Richard, son ex-mari, venu discuter de l’avenir de leur enfant…
Il y a son amie, artiste de cabaret , qui s’inquiète pour son fils Philippe , avec lequel elle communique avec difficulté…
Il y a son père , Alex qui lui , a toujours su s’accommoder avec le réel…
Enfin , il y a Marc , son amant , un journaliste torturé par son manque d’engagement politique , avec lequel elle partage une relation passionnelle.

Bühne


J'ai tenté , par la scénographie de retrouver la fluidité très "cinématographique" du texte de Jacques Lasalle , dont la lecture évoque les mouvements d'une caméra qui tournerait autour d'Anna , la cadrerait chaque fois différemment et l'exposerait sous de multiples angles ...

Le salon est monté sur une tournette , et les murs de l'appartement sont constitués de panneaux qui permettent de nombreuses combinaisons d'ouvertures ...
Ainsi , les spectateurs peuvent voir l'appartement , Anna , ses amis , sous différentes perspectives ... et peu à peu , on quitte la logique du lieu réel : l'appartement devient alors un manêge où les protagonistes se trouvent , se partagent , se cognent , s'unissent ...